Bienfaits des huiles végétales - Karine Ravier - Naturopathe - Paris 17e

Karine Ravier - Naturopathe - Paris 17

Karine Ravier - Naturopathe - Paris 17

Bienfaits des huiles végétales

L'été arrive, la saison des salades, c'est le moment de se régaler de crudités, de légumes, de fruits gorgés de vitamines et de minéraux. Mais comment assaisonner ces plats ? Quelles sont les bonnes huiles à utiliser en accompagnement ? Aujourd'hui nous parlons des huiles et des acides gras essentiels qu'elles contiennent et qui sont indispensables à notre organisme.

Quel sont leurs rôles ? Où les trouver ?

 A quoi servent les acides gras ?

ü ils constituent les membranes de toutes nos cellules et permettent ainsi les échanges indispensables à la vie et au renouvellement cellulaire,

ü ils constituent les cellules nerveuses et les tissus du cerveau et permettent à l'influx nerveux de circuler,

ü ils participent à la fabrication de nos hormones,

ü ils participent au système immunitaire et notamment anti-inflammatoire

ü ils entrent dans la prévention des maladies cardiovasculaires (c'est le fait des acides gras polyinsaturés EPA-DHA surtout),

ü ils transportent les vitamines A, D, E et K qui sont liposolubles,

üetc.

LES DIFFERENTS ACIDES GRAS

º Les acides gras saturés : sont contenus dans les produits animaux : viandes et produits laitiers. Le beurre en est le principal représentant. Ils sont solides à température ambiante et sont la principale source de vitamine A. Mais ils sont producteurs de « mauvais » cholestérol et encrassent les artères quand ils sont consommés en excès.

º Les acides gras mono-insaturés : l'acide oléique, oméga 9, contenu dans l'huile d'olive et base du fameux régime crétois. Il favorise la production de bile, donc stimule le foie et aide à chasser le mauvais cholestérol. Ils sont indispensables mais ne sont pas suffisants.

º Les acides gras poly-insaturés :

Les omégas 6 : l'acide linoléique et l'acide alpha-linolénique que l'on trouve dans les huiles de germe de blé, de tournesol, de pépins de raisin, de colza, de lin, de noix et de soja, etc.

Les Omégas 3 : on distingue ceux issus des végétaux, contenus dans les huiles noix, de colza, de cameline, de périlla, de chanvre, de lin, etc. et ceux issus des poissons gras contenant les EPA-DHA (voir encadré plus bas) Oméga 6 et 3 sont indispensables et souvent insuffisants dans notre alimentation

LES HUILES VEGETALES

Ce qu'il faut avoir dans votre cuisine

º Huile d'Olive 1ère pression à froid vierge et biologique : de votre choix. C'est une des rares huiles qui peut être chauffée, elle sert donc à la cuisson des aliments. Les pesticides se concentrant dans les graisses, on comprend pourquoi il est indispensable de la choisir biologique.

º Huile vierge Oméga 3 bio d'Emile Noël : en magasin bio, mélange tout prêt d'huiles de colza, olive, noix et sésame, bien équilibré en oméga 6 et oméga 3, très pratique si l'on ne veut avoir qu'une huile dans son réfrigérateur.

º Ou Quatuor ou Quintuor de Philippe Vigean : Mélanges à base d'huiles de colza et de sésame qui ont un bon ratio Oméga 6/Oméga 3, bonnes bases pour les salades, les légumes ou les céréales.

º Huile de Noisette : pour le plaisir de sa saveur et sa délicatesse dans l'accompagnement des salades notamment.

º Huile de Noix : Pour sa saveur, idéale pour accompagner les salades d'endives. Huile de pépins de courge, réputée pour ses bienfaits au niveau de l'intestin et de la prostate. L'huile d'argan, très parfumée, idéale avec les céréales.

Excepté l'huile d'olive, ces huiles se consomment crues et se conservent au réfrigérateur.

Les Oméga 3 EPA-DHA :

On ne dira jamais assez les bienfaits des EPA-DHA contenus dans les huiles de poissons des mers froides et de saumon. Pour le bon fonctionnement de nos cellules nerveuses, de notre moral, en protection du système cardiovasculaire et notamment pour lutter contre le « mauvais » cholestérol. Les oméga 3 ont également une action anti-inflammatoire très intéressante pour les personnes souffrant de problèmes articulaires notamment. Indispensables aux femmes enceintes et allaitantes pour le développement de leur bébé. Bref, ces huiles de poisson sont précieuses et en totale insuffisance dans notre alimentation (seuls les Japonais et les Inuits en consomment la dose nécessaire) d'où l'intérêt d'en faire une cure 2 à 3 fois dans l'année. Mais attention, les capsules d'oméga 3 contiennent souvent des métaux  lourds dus à la pollution des mers dans lesquelles les poissons sont péchés. Les meilleurs oméga 3 du marché sont vendus par correspondance par 2 laboratoires de compléments alimentaires, recommandés par les naturopathes :

- Vectoméga du laboratoire Le Stum

- Proméga 3 du laboratoire Etnas

 



26/06/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 239 autres membres