Karine Ravier - Naturopathe - Paris 17

Karine Ravier - Naturopathe - Paris 17

Interview sur le portail ProntoPro

https://www.prontopro.fr/blog/le-besoin-de-relations-authentiques-lenvie-dapporter-mon-soutien/

 

Le besoin de relations authentiques, l’envie d’apporter mon soutien

 

Publié le 21 avril 2020 par Pion Denise

 

Condividi su Facebook Condividi su Twitter Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin Condividi su Linkedin

 

 

A la naissance de ma fille, j’ai remis en question mon alimentation et cherché le meilleur pour sa santé et sa vitalité. Je me suis alors passionnée pour la naturopathie. Il y a 15 ans, j’ai quitté l’entreprise où je dirigeais une équipe de commerciaux et je suis entrée au Cenatho pour me former à la naturopathie. J’ai ouvert mon cabinet en 2006”. 

Depuis, Karine Ravier a multiplié les formations en naturopathie et en développement personnel. Elle donne des conseils en santé naturelle, alimentation et utilisation des plantes et des minéraux. Elle reçoit aussi en psychothérapie méthode Gestalt, car “le psychique est étroitement lié au physique”.

 

Sa réorientation professionnelle est née de son envie de relations plus authentiques avec les autres. 

“Je souhaitais exercer un métier en phase avec mes valeurs (bienveillance, absence de jugement, ouverture à l’autre, accueil, etc.), je voulais soutenir et aider les personnes à mieux se sentir dans leur corps et dans leur coeur”, confie t-elle.

 

 

Karine, comment êtes-vous devenue naturopathe ? Quel est votre parcours ?

Je suis diplômée du Cenatho et de la Fenahman, je suis chaque année des formations complémentaires sur différents thèmes afin de rester toujours informée des nouvelles découvertes et protocoles en santé naturelle.

 

Quels types de bilan utilisez-vous en consultation ? Quels sont les objectifs de ces bilans ?

En naturopathie, on s’occupe de la personne de manière holistique, c’est à dire que l’on s’intéresse à la personne dans son entier et non pas uniquement à ses symptômes et ses pathologies. Avec l’anamnèse, on questionne et on analyse de manière très complète comment fonctionne la personne : comment elle digère, comment elle dort, comment fonctionnent ses différents organes, quels sont ses stress, etc. On utilise également le bilan vital, qui permet de faire le point sur la force vitale dont dispose notre client. Cette force vitale vient de sa constitution notamment, héritée de ses gènes, renseignée par différents signes corporels. Avec ces informations, on choisira de soutenir, de drainer, de rééquilibrer certains systèmes grâce aux plantes et produits naturels.

 

Quelle est la différence entre allergies et intolérances alimentaires ?

Les allergies et les intolérances alimentaires mettent en jeu des réponses immunitaires différentes : l’allergie va entraîner une réponse quasi immédiate du corps via les immunoglobulines de type IgE. Par exemple, il suffit de manger une cacahuète et une réaction sévère et instantanée se met en place (rougeur, irritation, etc. jusqu’au choc anaphylactique). 

 

Les intolérances vont entraîner une réponse des heures voire des jours après l’ingestion d’un aliment, via les immunoglobulines de type IgG. Elles ont pour origine la porosité de la paroi intestinale (hyperperméabilité intestinale) qui permet à des protéines alimentaires de traverser l’intestin. Ces protéines sont considérées comme “ennemies” par le système immunitaire, ce qui va engendrer une réponse immunitaire et inflammatoire, digestive ou extra-digestive. Petit à petit, en présence de ces protéines dans le sang, le système immunitaire se dérégule, les symptômes les plus divers peuvent apparaître : troubles digestifs chroniques, migraines, rhinite chronique, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, problème de thyroïde, etc.

 

Il convient alors d’évincer l’aliment ou les aliments responsables (il existe des tests sanguins pour les identifier) et de soigner la paroi intestinale et le microbiote qui participent à cette porosité, à l’aide de compléments alimentaires ciblés.

 

Quelles sont vos solutions naturelles contre le syndrôme pré-menstruel ? Que faut-il faire pour bénéficier de tous les bienfaits de ces solutions ?

Auteure du livre “Le syndrome prémenstruel, des solutions naturelles” paru chez Jouvence, je peux témoigner de la diversité des symptômes prémenstruels, rapportés par de nombreuses femmes. La cause principale du SPM est le déséquilibre du rapport oestrogènes/progestérone, lui-même multifactoriel. Il n’est donc pas simple de résumer en quelques lignes les solutions au SPM, sachant que les solutions sont choisies en fonction de la cause identifiée du SPM, laquelle varie selon les femmes. 

Dans les grandes lignes, il est important d’alléger son alimentation à l’approche de la période critique et de privilégier fruits et légumes en quantité, de rétablir l’équilibre omégas 3/omégas 6, d’aider le foie à bien faire son travail avec des plantes comme l’artichaut, le radis noir, le chrysantellum americanum, le desmodium, etc. (à choisir selon les cas pour leurs diverses propriétés), à aider l’équilibre hormonal avec le Gattilier ou l’Alchémille aux propriétés progestérone-like, etc.

 

Chaque femme étant unique, les conseils doivent être individualisés. 

C’est pourquoi, lors d’une séance de naturopathie, on s’occupe de la personne de manière holistique. C’est tout l’intérêt de cette méthode naturelle, qui ne soigne pas un symptôme mais encourage les processus d’auto-guérison de la personne.

 

Un grand merci à Karine Ravier qui nous a donné quelques informations sur son activité de naturopathe. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site votre-naturopathe-a-paris.com !

 

 



29/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 273 autres membres